ENDACACID

après avoir été rejetée à Bali par les pays riches qui ont refusé de prendre des  engagements claires et juridiquement contraignants, la demande de soutien des pays en développement pour la mise en œuvre des disciplines de l’accord sur la facilitation des échanges approuvé lors de la 9e Conférence ministérielle de l’OMC à Bali, vient de trouver un écho favorable auprès de l’UE. En effet celle-ci vient de signifier par le biais du commissaire au Développement, Andris Piebalgs et le commissaire au Commerce, Karel De Gucht  son engagement à fournir un soutien financier de 400 millions d’euros sur cinq ans pour permettre aux pays qui sont  dans le besoin de faire face aux défis de l’accord et d’en saisir les avantages. 

Dans le cadre de ce soutien, l’UE s’engage également à contribuer à hauteur de 30 millions d’euros pour les actions les plus urgentes d’alignement de la législation et des procédures des pays en développement sur le nouvel accord.

Le soutien de l’UE sera apporté dans le cadre de son assistance commerciale régulière aux pays en développement. Ceux-ci doivent donc définir leurs besoins commerciaux dans leurs stratégies de développement  notamment en ce qui concerne la facilitation du commerce  et de les inclure dans leurs priorités d’aide de l’UE pour la période 2014-2020. 

Source

bruxelles.cta.int  17 janvier 2014  L’UE s’engage à fournir un nouveau soutien financier afin d’aider les pays en développement à mettre en œuvre l’accord de facilitation du commerce de l’OMC

 

 

Buy Vytorin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir