ENDACACID



1.   
Contexte justificatif         

Le continent africain s’inscrit depuis des décennies dans une logique d’intégration régionale à l’instar des autres regroupements régionaux dans le monde. Ce  processus qui vise entre autres l’élimination de tous les obstacles à la libre circulation des biens, des services, des capitaux et le droit de résidence et d’établissement, apparait aussi comme un préalable à tout développement global et durable du continent.        

Un processus qui se poursuit certes mais à un rythme lent au regard des résultats obtenus jusqu’ici et qui ne reflètent guère les ambitions  fixées au départ. D’où la nécessité de porter le débat et  d’impliquer toutes les franches de la population pour atteindre un objectif d’intégration des peuples au-delà de l’intégration institutionnelle.  A cet effet lacontribution de la jeunesse, qui au Sénégal voire en Afrique de manière générale, joue un rôle essentiel dans tout processus de développement et de transformation socio politique, pourrait s’avérer d’un grand apport. En effet les jeunes, qui constituent un grenier d’idée et de pratiques associatives, pourraient, avec une formation, une organisation et une mise en réseau structurée, porter le débat plus haut et pousser les politiques à accélérer le processus d’intégration.  

Pour être en mesure d’atteindre un tel résultat, un travail peut être mené au niveau des lycées et des universités pour sensibiliser et imprégner  les lycéens et universitaires, futurs preneurs de décisions, sur la question de l’intégration, son enjeu et les défis dans son application dans la vie de tous les jours. Il s’agira d’une vulgarisation des textes de la Cedeao dans les espaces où les esprits sont encore façonnable afin que ces derniers, lycéens et étudiants, se les approprient et soient à leur tour des relais dans leurs différents milieux de provenance. En effet, les espaces scolaires et universitaires sont les milieux appropriés pour lancer un processus qui, à terme, permettra l’effectivité de l’intégration des peuples au niveau de la sous-région.   

La charte africaine de la jeunesse du 2 juillet 2006 a pour objectif de dégager des perspectives d’actions afin de renforcer la pleine participation des jeunes à la vie politique, économique, sociale et culturelle des Etats. Elle vise également à assurer l’implication constructive de la jeunesse dans les programmes de développement de l’Afrique et sa participation effective aux débats et au processus de prises de décisions. La Vision 2020 de la CEDEAO s’inscrit dans la même logique d’implication des jeunes dans le processus d’intégration sous régionale. 

En mettant en place un projet de cette envergure pour les lycées et universités, ces documents sont rendus opérationnels avec un réel impact sur les jeunes et par conséquent, sur le processus d’intégration.

 2.    Objectifs

a)    
Objectif général

L’objectif général du projet est d’impliquer la jeunesse dans le processus d’intégration à travers des activés de formation sur l’intégration, de sensibilisation à propos des textes de la Cedeao et de mise en réseau des jeunes dans les lycées et universités se trouvant dans les zones carrefours.

 

b)     Objectifs spécifiques

Pour atteindre l’objectif général nous le déclinons en plusieurs objectifs spécifiques

1- Assurer une formation transversale sur l’intégration et le leadership des jeunes dans la zone de la Cedeao afin d’avoir des jeunes qui maitrisent les enjeux et défis de l’intégration et qui mettent en place des actions pour son effectivité. 

2- Créer des structures scolaires et universitaires à l’image des clubs pour permettre de pérenniser les actions de sensibilisation par les pairs 

3 - Faciliter la création d’un réseau national des élèves et étudiants sensibilisés sur la question de l’intégration  

 

c)     Résultats attendus

1 - Au moins 200 élèves et étudiants des lycées et universités sélectionnés sont sensibilisés sur l'intégration régionale et s'engagent dans la mise en œuvre de la vision 2020 

2 - Des clubs de l’intégration ayant un programme d’activités sont installés dans les 10 établissements (lycées et universités) sélectionnés 

3 - Un réseau de jeunes ecowassiens est mis en place avec une phase d’expérimentation d’une année.

4 - Les élèves et étudiants s’approprient des concepts et de l’agenda des Institutions régionales 

 

Buy Vytorin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir