VOLUME 17, NUMÉRO 1 – MARS 2016


La communauté internationale sort tout juste d’une année 2015 extrêmement riche en évènements marquants, à la croisée du commerce et du développement durable. Avec l’accord de Paris sur le climat et l’Agenda 2030, le monde s’est doté d’un programme global particulièrement ambitieux, dont la mise en œuvre promet d’être complexe. Dans ce contexte, et au vu des résultats limités de la dernière conférence ministérielle de l’OMC, qui s’est tenu en décembre dernier à Nairobi, une question se pose avec plus d’actualité que jamais : comment le commerce peut-il contribuer efficacement à la réalisation d’un développement durable et partagé par tous ?   

C’est pour dégager des pistes de réflexions nouvelles et novatrices qu’ICTSD a organisé, pour la première fois, le concours de rédaction TDS Bridges. Dans le cadre de ce dernier, des centaines d’étudiants universitaires à travers le monde ont soumis leur contribution, en tentant de jeter un éclairage sur les opportunités, mais également les défis, qui seront ceux de cette nouvelle ère. Ce numéro de Passerelles comprend les 4 meilleures rédactions de ce concours.

Dans la première contribution, Kelvin Kajuna tente de répondre à une question fondamentale : comment l’Afrique pourrait-elle mieux s’intégrer dans l’économie mondiale, afin de favoriser un développement durable et inclusif ? Pour l’auteur, la solution devra venir en premier lieu de l’intérieur du continent. En créant des chaînes de valeur régionales efficaces, les acteurs économiques africains pourraient devenir suffisamment concurrentiels pour mieux participer aux chaînes de valeur mondiales.

Fabian Bohnenberger s’intéresse, quant à lui, aux risques que comportent les récentes initiatives méga-régionales pour les pays en développement et le système commercial multilatéral dans son ensemble. Après avoir souligné les grandes préoccupations qui découlent de ces accords méga-régionaux, son article passe en revue certaines options pouvant contribuer à garantir l’ouverture et l’inclusivité d’un système commercial de plus en plus complexe.

La troisième contribution, sous la plume de Natalie Jones, se penche sur un sujet crucial d’un point de vue environnemental mais également commercial : les subventions aux combustibles fossiles. Si leur élimination représente sans aucun doute un important défi, elle constitue une priorité pour la lutte contre le changement climatique et permettrait également d’instaurer une compétition plus juste sur les marchés de l’énergie.

Enfin, l’analyse de Wei Zhuang porte sur la question complexe, mais néanmoins essentielle, des incitations en faveur des énergies renouvelables. L’auteure y examine la justification de ces incitations et leur légalité en vertu de l’Accord SMC, avant de proposer un « Accord sur les aspects des incitations en faveur des énergies renouvelables liés au commerce (AIDRC) ».

Continuez à suivre l’actualité sur le commerce et le développement durable en Afrique sur le site web de Passerelles. Vous pouvez désormais aussi nous suivre sur Facebook et Twitter !

L’équipe de Passerelles

 

Affichages : 1686
Buy Vytorin