ENDACACID

 

Une demande récurrente des acteurs du secteur privé, des administrations nationales, de la société civile et de tous les acteurs œuvrant à la facilitation du commerce intra-régional en Afrique de l’Ouest vient d’être satisfaite.

La Commission de la CEDEAO, avec l’appui de la GIZ a lancé, ce mardi 12 novembre 2019 à Abuja, en marge d’une réunion sur les « Obstacles à la libre circulation des produits agréés au SLE »,  son site internet www.etls.ecowas.int consacré exclusivement au Schéma de libéralisation des échanges. Ce site se veut un outil moderne et facile d’accès qui fournit toutes les informations nécessaires sur les procédures d’agrément des entreprises, les notifications, la liste des entreprises et produits agréés dans chaque États membre, les données du commerce régional ainsi que toutes informations relatives aux activités liées au commerce.

Le site a plusieurs composantes dont:

  • Un portail des points focaux permettant aux comités nationaux d’agrément d’échanger des informations avec la Commission de la CEDEAO, notamment en ce qui concerne les dossiers d’agrément et les notifications.
  • Un portail administrateur à partir duquel la Commission va échanger avec les points focaux.
  • Le site public qui fournira toutes les informations nécessaires au public sur la libre circulation des produits agréés au SLE.

La nouveauté est la mise en place du forum pour que les points focaux puissent échanger entre eux pour partager des expériences et des bonnes pratiques sur la mise en œuvre du SLE, le système de gestion de l’information commerciale.

Le Schéma de Libéralisation des Échanges de la CEDEAO (SLEC) est le principal outil opérationnel de la CEDEAO pour la promotion de la Zone de Libre Echange en Afrique de l'Ouest conformément à l'article 3 du Traité révisé de la CEDEAO qui stipule, entre autres, " l'établissement d'un marché commun par la libéralisation du commerce par la suppression, entre États membres, des droits de douane perçus sur les importations et exportations et la suppression entre États membres des barrières non tarifaires ".

Le régime a depuis lors subi une série de transformations. En effet, en 1979, seuls l'agriculture, l'artisanat et les produits non transformés pouvaient bénéficier du régime, mais après un réexamen en 1999, celui-ci inclut désormais les produits industriels. Pour les sociétés qui doivent être agréés au SLE, leurs demandes sont examinées d’abord au niveau national par le « Comité National d’Agrément» avant d’être envoyées à la Commission de la CEDEAO pour approbation. Si la demande est acceptée, il appartient ensuite à la CEDEAO de notifier cet agrément aux États membres.

De 1988 à aujourd’hui,  2433 entreprises et 6973 produits ont été agréés au sein de l’espace de la CEDEAO.

Ce site est accessible à l’adresse : www.etls.ecowas.int

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Buy Vytorin
  • ACTUALITES / INTEGRATION ET COMMERCE INTRA REGIONAL EN AFRIQUE