ENDACACID

SEJONG, 02 sept. (Yonhap) -- Selon des déclarations effectuées aujourd’hui par un haut officiel du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, la Corée du Sud devrait fixer à plus de 500% ses droits douaniers sur les importations de riz.

«Le gouvernement prévoit d’établir les droits de douane au plus haut niveau possible afin de protéger le secteur local du riz», a-t-il dit à la presse. Cette déclaration survient alors que la Corée du Sud prévoit de libéraliser son marché du riz à partir de l’an prochain. Le gouvernement notifiera avant la fin du mois l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Selon des officiels du ministère, tant que ces taxes sont supérieures à 400%, l’industrie locale pourra être préservée. En effet, de cette manière, les prix des importations de riz seront plus élevés que ceux du riz produit sur la péninsule sud-coréenne.

Un autre membre du gouvernement, qui souhaite rester anonyme, a déclaré que les avis sont partagés sur des droits douaniers si élevés et le pays devra se justifier face à l’OMC. «Nous travaillerons pour expliquer cette logique en se basant sur le droit international qui soutiendra notre position», a-t-il affirmé.

La Corée du Sud avait été autorisée à retarder la libéralisation de son marché du riz grâce à un accord passé en 1993 avec l’OMC, mais devait en contrepartie augmenter son quota d’importation de riz, qui a été cette année de 408.000 tonnes. Ce quota sera maintenu même après l’ouverture du marché du riz.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


http://agefi.com/une/detail/artikel/chablais-lautre-interpretation-380679.html

Buy Vytorin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE / OMC
  • ACCORDS DE PARTENRIAT ECONOMIQUE / APEs