ENDACACID

L'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a adopté deux projets de textes qui devraient conduire à l'application d'un seul Tarif extérieur commun (TEC) en Afrique de l'Ouest pour induire à terme une union douanière. C’était à l’occasion du Conseil des Ministres de l’UEMOA qui s’est réuni en session ordinaire, les 24 et 25 septembre 2014 à Lomé, en République Togolaise

Selon le communiqué final de la réunion  ces deux "projets de textes portant respectivement sur la modification du règlement n°02/97/CM/UEMOA du 28 novembre 1997 portant adoption du Tarif Extérieur Commun de l’UEMOA, et sur la définition de la liste de marchandises composant les catégories dans la Nomenclature Tarifaire et Statistique de l’UEMOA basée sur la version 2012 du Système Harmonisé de désignation et de codification des marchandises, visent à mettre en conformité les textes de l’UEMOA, en matière de Tarif extérieur commun (TEC), avec ceux de la CEDEAO". «Une fois adoptés, ces deux textes permettront d’appliquer, à l’échelle régionale, un seul Tarif extérieur commun faisant ainsi de l’Afrique de l’Ouest, une union douanière, étape importante dans le processus d’intégration en cour», indique le conseil des ministres de l’UEMOA.

Toujours dans une perspective de poursuivre ce processus d’intégration, les ministres ont adopté un système harmonisé de métrologie dans les Etats membres, par voie de règlement, un acte communautaire qui s’inscrit dans le cadre de la facilitation des échanges intra et extrarégionaux, par la réduction des obstacles techniques au commerce. Une Directive portant régime commun de gestion durable des ressources halieutiques dans les Etats membres de l'UEMOA a aussi été édictée. Cette Directive fixe un cadre législatif communautaire harmonisé pour une gestion durable de la pêche et de l’aquaculture. Sa mise en œuvre contribuera au renforcement de la coopération régionale en matière de gestion des ressources halieutiques.

Les Ministres ont également examiné la situation économique et monétaire récente de l'Union. Ils ont relevé que malgré un contexte international encore fragile, les économies de l'Union enregistreront en 2014, de bonnes performances en matière de croissance économique et d'inflation. Selon les dernières estimations, le Produit Intérieur Brut de l'Union est attendu en hausse à 7,2 pourcent en 2014, après 5,7 pourcent en 2013, soutenu par le regain de dynamisme attendu de l'ensemble des secteurs d'activité. Sur le plan de l'inflation, la tendance à la décélération des prix qui a conduit à une inflation négative au premier trimestre 2014 s'est estompée à partir du mois de mai 2014 où le taux d'inflation, en glissement annuel, est ressorti nul ainsi qu'en juin 2014 indique le communiqué final. Une hausse des prix des services de transport et de certaines céréales locales expliquent cette inversion de la tendance à la décélération de l'inflation amorcée au deuxième trimestre 2014.

Les Ministres ont cependant souligné la nécessité d'accroître la vigilance face aux risques sanitaires et ceux liés aux aléas climatiques qui pourraient affecter les efforts de croissance dans l'Union. A cet égard, ils ont exhorté les Etats membres à renforcer les dispositifs de veille sanitaire en vue de contenir les risques de propagation de l'épidémie de fièvre Ebola. Ils ont également encouragé les Etats à poursuivre les efforts d'amélioration du volume et de la qualité  des investissements publics nécessaires à l'atteinte des objectifs de croissance.

 

L’UEMOA balise la voie d'une Union douanière ; APS 26 septembre 2014

Fin du conseil des ministres de l’UEMOA  republicoftogo.com 25/09/2014

 

Buy Vytorin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

  • ACTUALITES / INTEGRATION ET COMMERCE INTRA REGIONAL EN AFRIQUE